La future école des enfants

Après lecture de différents témoignages de familles expatriées, nous avions fait le choix avant le grand départ d’inscrire physiquement les enfants dans une école; malgré l’absence d’écoles françaises et internationales. Nous savions que sur Gandhidham seules des écoles indiennes y étaient implantées; certaines sur le modèle indien et d’autres sur le modèle anglais.

Notre décision était d’inscrire les enfants dans une école en France, proposant des cours par correspondance, dans le but de poursuivre la pratique de la langue française. De l’autre côté, de les inscrire physiquement dans une école indienne pour qu’ils puissent conserver une vie sociale. De nombreuses familles d’expatriés témoignaient que les enfants avaient besoin « d’une cour de récréation ». Il leur sera également plus facile d’appréhender la langue anglaise pour une meilleure intégration.

Nous avons donc profité de mon séjour en décembre pour visiter l’école que nous avions sélectionnée. Nos critères de choix dépendaient de l’enseignement en anglais, de l’existence d’une climatisation et des échos que François avaient pu recueillir auprès de ses collègues.

La future école des enfants s’appelle Dehli Public School – Gandhidham. Nous avons reçu un accueil chaleureux de la part du directeur qui m’a d’ailleurs proposée d’enseigner le français sur la base du volontariat. A suivre…

Concernant l’école à distance plusieurs possibilités s’offraient à nous. Nous avons choisi une école privée sur Paris « Hattemer Academy ». Contrairement au « CNED » qui démarre ses cycles uniquement en septembre, cette école nous permettait en tant qu’expatriés de pouvoir inscrire les enfants au cours de l’année scolaire. Elle offre également la possibilité de choisir les matières, de ne pas participer au cycle entier et d’avoir des programmes allégés spécialement pour les expatriés (classes supérieures au CP). Un système qui nous paraissait en adéquation avec notre choix de les inscrire physiquement dans une école.

Milan, qui aura 6 ans le 28 juin 2020, suit le cycle CP avec Hattemer Academy depuis le 23 mars 2020. Il doit rendre un devoir d’écriture chaque semaine. Hugo, qui a eu 8 ans le 5 avril 2020, poursuit son cycle CE1 avec le module de français spécial expatrié. En attendant la reprise de l’école, post confinement lié au COVID 19, nous poursuivons le programme de mathématiques via son cahier d’exercices acheté en France.

Nous avons fait le choix d’un programme français allégé car le changement de rythme risque d’être épuisant. A priori, Milan aura classe du lundi au vendredi de 7h30 à 12h30 et Hugo aura classe du lundi au samedi de 7h30 à 13h30. La pratique du sport est quotidienne et deux pauses « goûter » sont effectuées.

L’année scolaire débute le 1er avril et ce n’est pas un poisson d’avril. Ici, ils ne connaissent pas cette tradition. Un mois après la reprise scolaire démarrent les grandes vacances pour cause de grandes chaleurs avec des pointes à 47 degrés, du 1er mai au 15 juin. Les écoliers indiens ont beaucoup moins de vacances que les écoliers français. Il n’y a que deux périodes de vacances au cours de l’année scolaire: une dizaine de jours en octobre ou novembre selon les années pour Diwali (fête des lumières hindoues) et 15 jours fin mars avant de reprendre une nouvelle années scolaire.

Bon courage aux écoliers et aux instituteurs !!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s