Un combat administratif, qui n’est toujours pas fini:

De retour en France, en janvier 2020, nous avons repris le triathlon avec l’épreuve de demande de visas et l’épreuve de vaccination (pour finir le programme des enfants). François ayant terminé l’épreuve contrat de travail, nous sommes allés tous deux à Paris pour réaliser la demande de visas pour nous quatre. La présence des enfants de moins de douze ans n’est pas obligatoire.

La demande de visas de travail, tout du moins pour l’Inde, ne peut pas se faire à distance car la pose d’empreintes digitales est obligatoire. Nous sommes arrivés au centre de demandes des services consulaires, passeports et visas pour l’Inde (ICPVAC) à 11 h pour en ressortir à 13 h 30. Cette longue durée dans ce service s’explique par l’attente ( de nombreuses personnes dans la file d’attente ), un premier passage au guichet pour vérifier que les quatre dossiers étaient complets, à nouveau l’attente, deuxième et dernier passage au guichet pour la pose de nos empreintes.

https://www.vfsglobal.com/india/france/passport_related_consular_services.html

Nous pensions qu’après notre passage à Paris que tout serait validé. Eh bien non ! François a été de nouveau convoqué pour un entretien dans ce même service. Nous pensons que cette convocation est liée au fait que l’entreprise française pour laquelle François travaille est peu connue de leur service. A la fin janvier, nous avons enfin reçu nos quatre passeports avec les visas apposés par courrier recommandé. Le tout pour un coût total de 1 300 € ( uniquement visas + envoi postal ).

Tellement contents d’en avoir enfin terminé avec cette épreuve administrative que nous n’avons pas eu le réflexe de relire nos visas respectifs. Nous avons bien pris l’avion pour notre nouvelle vie le dimanche 1er mars 2020. Arrivés sur place, je ne sais plus pour quelle raison, François reprend nos visas et là, mauvaise surprise !!! A ce jour, nous pouvons sortir d’Inde avec notre deuxième enfant, Milan, mais il ne peut pas revenir avec nous. Le service administratif a commis une erreur sur son visa. Dans l’intitulé  » Of entries », ils ont enregistré « SINGLE » au lieu de « MULTIPLE » (voir photo ci-dessus). Ce qui signifie, que contrairement à son frère et à ses parents, avec son visa d’une durée de deux ans, Milan, peut sortir d’Inde mais ne peut plus y entrer ! Lors de notre prochain retour en France, nous allons devoir passer une journée sur Paris dans les services du ICPVAC. Nous aurions préféré la passer avec notre famille.

Les vaccins, cités ci-dessous (en dehors du calendrier vaccinal français), sont recommandés mais non obligatoires pour entrer dans le pays. Partant pour une longue durée avec l’intention de voyager au travers du pays et d’autres pays frontaliers, nous avons préféré réaliser l’ensemble des vaccins recommandés par l’institut pasteur (Paris): Encéphalite japonaise, Hépatite B, Rage et Typhoïde.

https://www.pasteur.fr/fr/centre-medical/preparer-son-voyage/inde

Il nous a semblé important pour la santé de nous quatre de ne pas y regarder le coût. Ainsi pour les enfants, nous avons également choisi de les vacciner contre la tuberculose. Le vaccin, BCG, que nous avons tous connu n’est plus obligatoire dans le calendrier vaccinal français des enfants. Nous avons dû subir un vrai parcours du combattant et avons obtenu de belles réponses pour réaliser cette vaccination:

En juin 2019, après un premier passage devant le médecin traitant, François contacte le centre antituberculeux. Un charmant monsieur lui répond « ah non non non, le vaccin ne se fait plus en France, aurevoir monsieur… »; pas faute de lui avoir expliqué notre départ pour l’Inde.

Je profite fin juin – début juillet, lors de nos différentes vaccinations au CHU (pour lequel je ne citerais pas le nom) dans le service des vaccinations internationales pour me renseigner. L’infirmière me répond :  » ah non nous ne le faisons plus, c’est trop difficile pour nous de les obtenir à présent ». Je pense que tout est une question de budget car le contenant du vaccin compte à présent de multiples doses. Ils ne commandent pas le vaccin juste pour deux enfants. Elle ajoute:  » il n’est plus au programme de vaccination car les études scientifiques ont prouvé une efficacité que de 49 %. Vous savez madame, au pire, on en meurt pas!! ». A ce moment là, je ne sais que lui répondre. Devais-je rire?

Ce n’est que fin juillet, lors d’un rappel de vaccins dans un autre CHU, qu’un médecin nous indique qu’il est important de le faire dans le cadre de notre projet et que ce vaccin ne se réalise que dans les PMI. Mais est-ce aussi simple? En août, nous savons tous que la France s’arrête de fonctionner. Vacances bien méritées pour tous, ou pas !

En septembre, notre départ en famille étant repoussé, je prends un premier contact avec une PMI dans la Somme qui m’informe qu’ils organisent des cessions de vaccinations pour ne pas gaspiller le produit. « Par contre madame, il n’y a pas de vaccinations de programmées avant février 2020. ». Je la préviens que nous sommes censés partir courant février. Ils ont accepté de programmer une cessions en janvier. Et là le gag !! Le jour J, je me suis rendue sur place avec les enfants pour m’entendre dire « Ah madame, nous n’avions pas votre numéro pour vous prévenir mais la cession est annulée! ». La cession a été reprogrammée au 20 février 2020. Ouf, nous ne décollerons finalement que le 1er mars.

Cette démarche de vaccination du BCG nous a pris neuf mois. Il me paraissait important de vous communiquer cette information: en France, aujourd’hui, la vaccination du BCG ne se fait que dans les PMI !

Allez ne baissons pas les bras, poursuivons les démarches pour avoir le bon visa pour Milan et cherchons un médecin indien pour réaliser le rappel de l’Hépatite B (des enfants). Avec le coronavirus, nous n’avons pas pu rentrer en France le mois dernier.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s