La mousson : il faut le voir pour le croire


La mousson est un mot qui provient de l’arabe mawsim et qui signifie saison. Il désigne notamment la saison favorable à la navigation vers l’Inde dans l’océan Indien. Au sens strict du terme,  » mousson  » ne s’applique qu’au climat indien, mais le concept s’est élargi. (source Wikipedia) La mousson, ou saison des pluies, démarre mi juin et se termine à la mi septembre. Elle précède la saison hivernale.

Dans l’état du Gujarat,

l’hiver
dure de novembre à février. Les hivers sont doux, agréables et secs avec des températures moyennes variant de 20 à 29 ° C le jour et autour de 12 ° C la nuit.

l’été
dure de mars à mai. Les étés sont extrêmement chauds et secs, avec des températures de jour d’environ 41 ° C et des températures nocturnes jusqu’à 29 ° C. A l’arrivée de la mousson (mi-juin), la température de jour tombe à 35 ° C et la température de nuit tombe à environ 27 ° C. L’humidité reste très élevée.

pendant la mousson,
les régions du sud du Gujarat reçoivent des précipitations moyennes entre 760 et 1 520 mm. Dans les parties nord, la moyenne des précipitations varie de 510 à 1 020 mm. Le Saurashtra et le golfe de Cambay sont d’ordinaire moins arrosés, moins de 630 mm par an.

Cette année 2020, fut une année exceptionnelle également en terme de précipitations. La moyenne des précipitations sur Anjar (à 15 km de Gandhidham), calculées de 1990 à 2019, est de 437 mm. Depuis le 1er janvier 2020, il est déjà tombé 1 305 mm sur cette même zone (Il tombe à Paris environ 650mm/an). http://www.gsdma.org/rainfalldata-2?Type=2

Nous n’avons quasiment pas eu de pluies en juillet mais en août… ce fut du non stop pendant 15 jours – 3 semaines en août. Et j’ai envie de vous dire: « quand il pleut, il pleut ».

L’intensité des pluies, l’absence de caniveaux et d’avaloir font que l’eau s’accumule très rapidement dans les rues.

Dans notre région des Hauts de France, la pluie nous irritait fortement et nous mettait tous de mauvaise humeur. Dans le Kutch, elle est la bienvenue et la population (petits et grands) savoure la pluie comme nous savourons la neige. Pour anecdote, les vaches se mettent à l’abri sous les devantures des magasins pendant que les habitants jouent dans l’eau.

Nos enfants, quant à eux, sont devenus de vrais indiens:

Maintenant que vous avez vécu la mousson au travers de nos vidéos à vous de choisir votre période pour nous rendre visite :

Tout dépend aussi de ce que vous souhaitez visiter et vivre comme expériences.

A très vite !

2 commentaires sur « La mousson : il faut le voir pour le croire »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s