A Thekkady, au Kérala, un souvenir gravé pour toujours…

Jour 3: Découverte du village de Thekkady, des plantations de thé et de …

En cliquant sur les mots en violet, vous serez dirigés vers un autre lien.

Nous avons quitté Vanilla County à Teekoy près de Vagamon pour rejoindre, en voiture, le village de Thekkady. Nous avions demandé à nos hôtes de contacter le chauffeur qui nous avait accueilli à l’aéroport de Cochin (Reji Ps / contact: + 0091 99464 21839). Nous nous sentions en confiance avec lui. Ça peut paraître un détail à vos yeux. Mais depuis un an que nous vivons en Inde, c’est un point dans l’organisation de nos périples que nous ne négligeons plus.

En chemin, nous n’avons pas manqué de faire le plein d’épices dans une petite échoppe: cannelle, poivre, thé, café… Ces trois heures de route, nous ont également offert des paysages verdoyants, arborés de plantations de thé.

Une légende raconte que le thé aurait été importé d’Inde en Chine par un moine bouddhiste quelques siècles avant notre ère. En fait, la plante semble être originaire de Chine où il existe des traces de consommation depuis l’antiquité. Cette plante sauvage de montagne, apparue aux frontières de l’Himalaya, s’est répandue, de vallée en vallée, jusqu’en Inde.

Il faudra attendre la fin du XVIIIe siècle et la colonisation anglaise pour que des plants importés commencent à être cultivés intensivement dans le Nord de l’Inde (en Assam et dans le Darjeeling). Il fallut attendre cent ans de plus pour voir apparaître les premières plantations de thé dans le Sud de l’Inde.

C’est en 1880 qu’un planteur européen commença la première exploitation de thé à Munnar dans le Kerala. Les ghats occidentaux et la chaîne montagneuse qui longe la mer d’Arabie au sud-ouest de l’Inde offrent un climat très favorable à la culture du thé. Aujourd’hui, vous trouvez des plantations du Sud au Nord du Kerala ainsi que dans les zones frontalières du Tamil Nadu. Le thé du Sud de l’Inde a acquis une belle réputation avec les thés des Nilgiris ou de Munnar. Le Sud de l’Inde fournit de nos jours 20% de la production totale de thé du pays.

Le goût de votre thé diffère d’une récolte d’été ou de printemps. Notre périple de novembre ne nous a pas permis d’assister à la récolte pour avoir de plus amples explications. Reji Ps, notre chauffeur, nous a juste précisé que ce sont les femmes qui réalisent la cueillette.

Une fois arrivés à Thekkady, village situé au cœur du Kerala, nous avons posé nos valises au Wildernest.

Nous sommes descendus au cœur du village et avons pris un déjeuner typique du Kerala. François s’est essayé de manger comme les Kéralais: avec les doigts ! Ce n’est pas aussi facile que l’on ne le pense. C’est tout une technique.

Pour un petit moment de détente en cette triste période de crise sanitaire, oubliez le temps d’un repas notre éducation française. Essayez de manger du riz avec les doigts sans en faire tomber ! Surtout n’oubliez pas de me faire partager votre expérience (messages, photos, vidéos…)

Après ce repas original et délicieux, nous avons traversé la réserve naturelle de « Periyar tiger reserv« , en bus, pour rejoindre le lac artificiel. Nous avons été agréablement surpris de la propreté des bus et de leur adaptation aux règles sanitaires.

Nous avons embarqué à bord d’un bateau touristique. Nous avons pu savourer ce moment au milieu de la faune et la flore malgré la pluie orageuse qui s’est soudainement abattue sur nous. Cormorans, cerfs, biches, bisons…étaient au rendez-vous.

Le tourisme étant très présent au cœur de cette région, les tigres sont de moins en moins visibles. C’est d’ailleurs pour cette raison que nous n’avons réalisé de safari. Les guides essaient toujours d’alpaguer les touristes. Mais les nombreux avis négatifs présents sur le net nous ont clairement rebutés.

De retour dans notre chambre d’hôtes au Wildernest, le réceptionniste nous a orientés vers l’hôtel juste au-dessus pour nous restaurer. Le wildernest ne sert que le petit déjeuner. Nous avons dégusté les mets kéralais proposés au buffet à l’hôtel spice village. Ce sont deux bonnes adresses que nous recommandons.

Le lendemain matin, nous avions réservé une surprise aux enfants. Avec François, même si nous avions programmé cette activité, nous avons ressenti de grandes émotions.

Fans des éléphants, rejoignez-moi dans mon prochain article… Vous n’êtes pas au bout de nos surprises.

4 commentaires sur « A Thekkady, au Kérala, un souvenir gravé pour toujours… »

  1. Cc Anne c est une super expérience , profitez à fond merci de nous faire voyager à travers tes photos , messages …
    prenez soin de vous et à bientôt pour de nouvelles aventures .
    Gros bisous de l’Aisne 🥰🥰

    J'aime

  2. Tes textes sont toujours très agréables à lire et très enrichissant . Peut-être devrais tu écrire un livre ou documentaire sur votre expérience en Inde ….
    Gros bisous

    Aimé par 1 personne

Répondre à DOLIGEZ Christine Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s